L'arthrose chez le Chien.


 

Les articulations permettent les mouvement entre les os. Celle ci contiennent du cartilage et de la synovie, un liquide qui lubrifie l'articulation et nourrit le cartilage qui la compose.

L'arthrose est une maladie dégénérative de ce cartilage, et résulte d'un déséquilibre entre sa formation et son usure.

Le cartilage se détériore et l'on observe une inflammation entre les deux tétes d’os. Il en découle une usure accélérée du cartilage qui provoque une douleur aiguë. C'est un vériable cercle vicieux qui s'enclenche alors, menant à la dégradation de l'articulation et à une détérioration des conditions de vie. Plus le cartilage est abîmé, plus l’inflammation est importante plus la douleur est forte.

Tout etre vivant peut subir une usure des cartilages au niveau de toutes les articulations. Chez les chiens, cela se concentre principalement au niveau des genoux, hanche et coudes.

L'arthrose est plus habituelle chez les chiens âgés et le processus s'accélère lorsqu'ils sont sédentaires ou atteints de surcharge pondérale, leurs articulations étant alors plus sollicitées. A noter que les chiens de sports peuvent être plus rapidement atteint, ceci étant du à une usure prématuré.

Les jeunes ne sont cependant pas à l'abri. Une maladie héréditaire telles que la dysplasie de la hanche, une boiterie peut survenir dès l'âge de 6 mois. Si cela touche principalement les très grands chiens, tels que le Rottweiler, le Bouvier Berrnois, ou le Labrador, les races de petite taille sont également concernées.

Les causes de l'arthrose chez le chien

Si dans certains cas son origine est inconnue, l'arthrose est plus souvent consécutive à des traumatismes, des usures prématurées et des anomalies articulaires.

Parmi les anomalies articulaires, la dysplasie est une cause importante de l'apparition d'arthrose. Cette maladie atteint les hanches et les coudes. La dysplasie de la hanche est un relâchement du ligament reliant le fémur au bassin : le fémur bouge alors de façon anormale par rapport à l'os du bassin, provoquant l'apparition d'arthrose. Une dysplasie du coude résulte quant à elle de défauts de minéralisation et/ou de soudure au niveau des os du coude qui se soldent par une instabilité de l'articulation.

Ces maladies sont héréditaires et favorisées par une alimentation déséquilibrée notamment en calcium et en phosphore, ainsi que par un excès d'exercice chez le chiot.

Les symptômes de l'arthrose chez le chien.

L'arthrose n'est pas forcément évidente à détecter pour le propriétaire qui vit avec l'animal au quotidien, car en dehors des périodes de crises (dont les conséquences sont clairement visibles), le handicap moteur est d'abord plus ou moins discret et intermittent.

Dans un premier temps, le chien présente des difficultés à se lever après une période de repos ou après un effort important. Puis, au fur et à mesure de l'évolution du processus, la douleur, qui peut se traduire par une boiterie, est de plus en plus fréquente avant de devenir permanente.

Ces étapes sont ponctuées de "crises arthrosiques" très invalidantes durant lesquelles l'animal peut présenter une douleur intense, au point de ne plus pouvoir se déplacer. Ces crises sont imprévisibles, chacune d'elle est néfaste et dégrade un peu plus l'articulation.

Face à ces signes, la consultation d'un vétérinaire s'impose afin d'identifier si le chien souffre bien d'arthrose et de mettre en place les soins adaptés. Le diagnostic se fait grâce à un examen radiographique qui permet de constater l'ampleur et la localisation des lésions articulaires.

L'arthrose est toujours, une maladie incurable. La dégradation articulaire due au phénomène arthrosique est en effet irréversible. Mais il est possible de soulager la douleur et l'inflammation, de ralentir l'évolution de la maladie et d'améliorer le bien-être de l'animal.

Le traitement doit être aussi précoce que possible. En effet, chaque crise est néfaste pour le cartilage. En évitant ces crises, la dégradation de l'articulation de votre animal est limitée et son confort de vie rapidement amélioré. C'est pourquoi le respect de la durée du traitement est indispensable, même si celle-ci peut paraître longue (quelques semaines à plusieurs mois). De fait, si les médicaments agissent rapidement et soulagent l'animal en quelques jours, ce n'est qu'administrés sur des périodes longues et en continu qu'ils permettent d'obtenir le bénéfice maximal pour votre chien.

Des compléments naturels en prévention de l'arthrose.

Une solution alternative aux médicaments et à l'opération pour le traitement de l'arthrose peut être la prise de compléments nutritionnels tels que la chondroïtine, la glucosamine et le MSM. Administrés en cures de plusieurs mois, ils permettent également de prévenir efficacement l'usure du cartilage articulaire. Des complements tel que l’harpagophytum vont pouvoir quand à eux limiter l’inflammation donc la douleur.

Des recherches tendent en effet à montrer que les tissus cartilagineux peuvent se régénérer, mais aussi atteindre plus d'élasticité si on donne au corps le matériel nécessaire pour le faire. Le chien peut très bien vivre son arthrose, à condition de l'y aider le plus rapidement possible. Et que vous choisissiez des anti-douleurs ou des compléments naturels.